• 28 mars 2018
fr

Maran

Maran

Maran est un homme d’une cin­quan­taine d’années, père de deux enfants, ori­gi­naire de Kasimode, le quar­tier des pêcheurs au nord de Chennai. Il y a une dou­zaine d’années, alors qu’il tra­vaillait sur le port, un grave acci­dent l’a laissé amputé de la jambe gauche. Les volon­tai­res du Point-Cœur de Chennai ont fait sa connais­sance quel­que temps après alors qu’il habi­tait seul, qua­si­ment dans le noir, au rez-de-chaus­sée d’une maison, dont sa femme et sa belle-mère occu­paient le pre­mier étage. Les rela­tions déjà dif­fi­ci­les avec sa belle-famille ne s’étant pas arran­gées avec l’acci­dent, il dût rapi­de­ment quit­ter la maison et se retrouva suc­ces­si­ve­ment dans plu­sieurs loge­ments som­mai­res. Suite au procès avec l’entre­prise où il tra­vaillait, il avait reçu un dédom­ma­ge­ment finan­cier impor­tant mais dont il ne put jamais pro­fi­ter à cause de son cousin qui l’a fait placé dans un asile de fous. Il y a 4 ans, les volon­tai­res lui ont pro­posé de venir vivre au Jardin et il a accepté. Aujourd’hui le lien avec sa famille est renoué. Sa femme et ses enfants vien­nent plu­sieurs fois par an le visi­ter. Il est tou­jours de bonne humeur et par­ti­cipe joyeu­se­ment à la cui­sine chaque jour. Grâce à une fon­da­tion suisse, le pro­ces­sus de fabri­ca­tion d’une pro­thèse sur mesure a pu être lancé début jan­vier 2018, lui per­met­tant bien­tôt d’aban­don­ner son déam­bu­la­teur !


Revenir au début