• 26 juin 2012
fr

Les premiers pas de Nicolas B. en Argentine

Nicolas B. - Argentine - juin 2012

« Voici dix jours que j’ai quitté la belle ville de Genève pour m’ins­tal­ler à Villa Jardin, un bidon­ville au sud de Buenos Aires. J’ai été très bien accueilli par ma nou­velle com­mu­nauté. Ce sont eux qui m’intro­dui­sent dans cette nou­velle vie, de com­mu­nauté, de com­pas­sion et de prière. Pour tout vous dire, je fais tout avec eux, que ce soit les visi­tes chez les gens l’après-midi, la prière (offi­ces, messe, cha­pe­let, ado­ra­tion, etc.), le ménage, les repas, l’accueil dans notre maison ...

... Sergio est un ami du quar­tier qui vient qua­si­ment chaque matin pour boire le maté. Cela lui arrive sou­vent de repas­ser dans l’après-midi pour passer un moment avec nous. Le pro­blème pour moi, c’est qu’il a un fort accent argen­tin et de fait, j’ai beau­coup de dif­fi­cultés à le com­pren­dre. Bref, heu­reu­se­ment qu’il existe la com­mu­ni­ca­tion non ver­bale. Il a un léger retard mental et va dans une école spé­cia­li­sée chaque semaine. Il aime bien des­si­ner et m’a offert quel­ques unes de ses œuvres pour me sou­hai­ter la bien­ve­nue. C’est quelqu’un de sen­si­ble et doté d’un grand enthou­siasme. L’autre jour, quand son équipe de foot (San Lorenzo) a fait un bon match, il nous a par­tagé sa joie en se met­tant à genoux au milieu de la cui­sine pour crier vic­toire !! Enfin, je crois que ce qui me touche le plus dans son amitié avec Points-Cœur, c’est sûre­ment sa fidé­lité. Elle m’ins­pire et me donne envie de mieux le connaî­tre. »

Nicolas

Pour pour­­sui­­vre la lec­­ture et/ou par­­rai­­ner Nicolas cli­­quez ici.


Revenir au début