• 22 août 2012
fr

« Le moment le plus intense de la journée... l’accueil des enfants »

...“Mais le moment le plus intense de la jour­née, c’est l’accueil des enfants l’après-midi. A 15h, on ouvre la porte de la maison. Les enfants s’y engouf­frent et quel­ques adul­tes ren­trent pour y prier le cha­pe­let. Lorsque cela s’y prête, c’est aussi un moment où on peut faire un peu de caté­chisme en posant des ques­tions et en expli­quant les mys­tè­res du rosaire, qui sont comme un résumé de la vie de Jésus. Mais en géné­ral, on essaie sim­ple­ment d’obte­nir un peu de calme pour pou­voir prier avec recueille­ment, car les enfants du quar­tier ne sont géné­ra­le­ment pas des enfants de chœur. Après le cha­pe­let, c’est le temps des jeux. En ce moment, les jeux à la mode sont le Uno, le Mémory, les ori­ga­mis, les jeux de cons­truc­tions et le dessin (un clas­si­que). Ce qui est inté­res­sant durant ce temps, c’est je peux pro­po­ser libre­ment des acti­vi­tés de mon choix aux enfants. Cela peut deve­nir un temps vrai­ment très riche. Lorsqu’il fait beau et suf­fi­sam­ment chaud, on a la pos­si­bi­lité de sortir jouer dans la rue. Les gar­çons aiment bien le foot et le rugby ; les filles, la corde à sauter ou « 1, 2, 3 soleil » mais tous par­ti­ci­pent de bon cœur, géné­ra­le­ment. Certains jours, il y a trois enfants qui pas­sent l’après-midi, d’autres jours, plus de 15. Il faut donc être tou­jours prêt à rece­voir, à se donner à celui qui vient nous visi­ter. Ces temps de jeux avec les enfants sont l’occa­sion de faire gran­dir l’amitié, de mieux les connaî­tre et d’être pré­sent auprès d’eux. Ces acti­vi­tés sont sou­vent de grands moments de joie...”

Nicolas B.
Autre témoignage de Nicolas en Argentine :
de retour des jmj

Parrainez Nicolas et sou­­te­­nez sa mis­­sion

Nicolas avec les enfants du quartier - B.A. - Août 2012 La communauté - Buenos Aires - Août 2012
Revenir au début