• 18 février 2009
fr

Editorial

Le 1er jan­vier, nous appre­nions le décès acci­den­tel de l’abbé Grégoire Zufferey, curé de Savièse (VS), sur­venu dans la nuit du 31 décem­bre 2008.

Vivoter, c’est pas si mal ! Survivre, c’est nécessaire ! Vivre en abondance, c’est un élan que Jésus lui-même nous donne ! Joyeux envol vers 2009 ! (Abbé Grégoire Zufferey)

« Quand nous ces­sons de nous émerveiller, nous arrê­tons de croire en la vie. » (Michel Bouthor)
Père Grégoire est un ami de Points-Cœur qui a beau­coup marqué notre famille. Dès la nais­sance de Points-Cœur en Suisse, P. Grégoire a sou­tenu les pre­miers départs d’amis des enfants, par­rai­nant les volon­tai­res, sui­vant leur mis­sion, les aidant au retour. Ainsi Alexandre Morard a passé tout un temps à la cure de Savièse à son retour d’Equateur. P. Grégoire a aussi pris ses vacan­ces au Points-Cœur de Madras, en été 2002, vivant dans le Points-Cœur et par­ta­geant notre vie et les visi­tes dans Madakoilstreet. Il a aussi accueilli les sœurs de Points-Cœur à Savièse durant le tra­vail aux ven­dan­ges ainsi que pour une retraite parois­siale prê­chée par P.Thierry.

Durant ces nom­breu­ses ren­contres, nous avons décou­vert une per­son­na­lité humaine, pri­vi­lé­giant tou­jours l’amitié et l’atten­tion aux per­son­nes. Grégoire était aussi un homme simple : simple dans sa prière, dans son regard sur la vie et sur les autres. Un prêtre qui reste humain et simple, n’est ce pas le plus beau témoi­gnage du mys­tère de l’incar­na­tion ? Quelques minu­tes avant son retour au Père, Grégoire m’a envoyé ce petit mes­sage pour 2009 que je garde pré­cieu­se­ment. Jésus attend que nous appre­nions à nous émerveiller pour avoir la « vie en abon­dance ». Merci Grégoire !

Père Jacques Bagnoud

Revenir au début